Migration de Sharepoint/Office 365

65,000.00

Catégorie :

Description

Le succès de la plateforme collaborative SharePoint n’est plus à démontrer. En une quinzaine d’années, la solution du géant américain Microsoft n’a eu cesse de gagner du terrain et est aujourd’hui largement utilisée au sein des entreprises. C’est ainsi que SharePoint 2016 est sorti au mois de mai 2016, succédant aux versions 2001, 2003, 2007, 2010 et 2013.

Il est vrai que le produit peut séduire de part ses nombreux atouts.

En effet, SharePoint adresse de nombreux domaines d’utilisation : portail Intranet ou Extranet, outil de travail collaboratif, plateforme de gestion électronique de documents (GED), solution de gestion de contenu (CMS), moteur de workflow, etc.
Sur le plan technique, il s’intègre pleinement avec la suite bureautique MS Office et les outils de communication Exchange et Skype for Business. Son architecture extensible lui permet de supporter divers scénarios d’authentification et de s’adapter aux contraintes de haute disponibilité ou de montée en charge.
Enfin, du point de vue de l’offre, SharePoint se décline en version Server (On-Premise) et en mode SAAS (Software As A Service) avec SharePoint Online (faisant partie intégrante de Office 365), les deux versions pouvant être utilisées conjointement en mode hybride.

Les motivations qui poussent les organisations à migrer leur plateforme SharePoint

Plusieurs raisons peuvent pousser une organisation à migrer sa plateforme SharePoint, parmi lesquelles on peut citer :

  • Des fonctionnalités nouvelles ou améliorées. Dans le cas de SharePoint 2016, l’ergonomie est résolument axée vers utilisateur. La navigation se fait désormais par le biais d’un « Apps Launcher » comme pour Office 365. La mobilité gagne aussi en simplicité d’utilisation avec des accès rapides vers son espace personnel OneDrive ou ses espaces favoris. La taille maximale des fichiers que l’on peut stocker dans les bibliothèques de documents passe à 10 GB…
  • Une intégration accrue avec l’écosystème Microsoft. SharePoint offre de plus en plus de passerelles vers Office 365 pour une meilleure utilisation conjointe des deux systèmes. On parle généralement d’hybridation, et cela concerne des fonctionnalités telles que la recherche, OneDrive, la navigation…
  • Une infrastructure de plateforme qui gagne en efficacité. Si l’on prend SharePoint 2016 comme exemple, le déploiement d’un serveur est simplifié par la configuration automatique des services nécessaires à un rôle donné (appelé « MinRole ») : Front-end, Application, Distributed Cache, Search, Custom et Single-Server Farm pour les environnements de non production.
  • Un support produit étendu. La fin du support de l’éditeur pour une version du produit est souvent une raison invoquée à la migration. Par exemple, Microsoft SharePoint Server 2013 avec Service Pack 1 est supporté par l’éditeur jusqu’en 2018 et 2023 dans le cas d’un support étendu.